Steel magazine #01

Annoncé initialement pour début Avril, c’est avec un peu de retard que le 2nd numéro de Steel est aujourd’hui disponible. Pour être précis, il s’agit en fait du numéro 01 qui fait suite au numéro 001. Vous n’avez pas compris ? Moi non plus, mais j’imagine que le 001 était un numéro de transition entre feu Fixé et la formule finale de Steel. Bref, c’est pas très grave, aujourd’hui nous l’avons entre les mains et c’est l’essentiel. La bonne nouvelle, c’est qu’il est désormais disponible, en plus de vos bouclards habituels, dans de nombreux kiosques, notamment les Relay Presse des gares.

Comme pour la précédente parution, la 1ère impression est excellente : le papier d’excellente facture et la mise en page soignée donnent vraiment envie d’aller plus loin. Une petite parenthèse s’impose néanmoins sur la couverture. Même si la photo est belle, franchement elle fait plus penser à une publicité pour une marque de Jeans qu’à un magazine de Fixed Gear/Single Speed. Et puis le coup de la délicieuse jeune femme s’exhibant sur son beau vélo, bon c’est chouette hein, mais faudrait peut être changer de registre au bout d’un moment ;) Il y a plein de belles photos dans ce numéro qui à mon sens auraient été plus appropriées.

Initialement annoncé comme bimensuel, c’est finalement tous les trois mois que paraîtra le magazine. Je vais être mauvaise langue mais ça changera pas vraiment de ce que l’on a connu jusqu’à présent. Au moins maintenant, on sait à quoi s’attendre :) Par contre, le tarif passe à 6,5€. Petit grincement de dents chez certains ? Ça m’a fait le même effet. Mais en toute honnêteté, si le contenu et la qualité sont là, ça me dérange pas de me faire ce petit plaisir 4 fois par an.

La 1ère partie du magazine est une série d’article présentant sur une double page l’actualité de la scène Fixed Gear au travers de portraits et de reportages. Vous découvrirez ainsi (entre autre) les Alligators, l’équipe française de bike polo victorieuse du Greif Masters, les résumés de la West Jam et du Red Hook Criterium de Brooklyn et un excellent papier sur les vélos sur mesure écrit par Daniel Hanart, co-fondateur de Le Batard Custom Cycles. Comme pour le précédent numéro, nous avons droit à un petit retour dans le passé avec cette fois l’histoire du Critérium des porteurs de journaux contée par Yann du crew Surplace.

La 2ème partie est plus orientée photos. Pour l’occasion, on passe sur un papier glacé du plus bel effet. Après les inévitables catégories Bike Porn et Shopping, les copains de Soundtrack se prêtent au jeu de la séance photo avec une excellente série shootée par Cédric Viollet, ce dernier proposant également une série improbable mais magnifique Horse vs Bike Polo. Enfin vous découvrirez le « petit » portfolio de Michael Martin qui malgré de belles photos nous laisse un peu sur notre faim.

La dernière partie propose 4 articles un peu plus longs dont le très bon Day in the life de Grégory Baugé, champion du monde de vitesse par équipe et individuelle cette année (ses cuisses sont juste monstrueuses ! :) ) avant de s’achever sur 3 chroniques musique, vidéos et livres.

J’attendais ce numéro avec impatience pour voir si la qualité perçue pour la précédente parution allait être de nouveau au rendez-vous. En toute objectivité, je n’ai pas été déçu : il se dégage de ce magazine le sentiment que l’équipe de rédaction s’est investie avec passion pour nous livrer un produit vraiment bien ficelé. Le contenu est varié et intéressant et vous fera passer outre les quelques erreurs de frappe. Je regretterai simplement la couverture un peu trop hors sujet et déjà vu, et le manque d’interview. Rendez-vous en juillet pour le numéro 03 02 et d’ici là si vous souhaitez rester informés, allez jeter un oeil à leur blog qui est actif depuis peu. ;)

Ce contenu a été publié dans Products, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Steel magazine #01

  1. Jennifer dit :

    Comme tu le soulignes au début et à la fin de cet article, c’est vraiment dommage que la couverture ne soit qu’une énorme publicité misogyne, car pour le coup ma première impression est loin d’être excellente, et le pire c’est que malgré ce surplus de pub le prix est loin d’avoir diminué ce qui ne me parait pas vraiment cohérent… Vraiment dommage car le contenu lui semble être de qualité d’après ce que tu dis.

  2. MILLE dit :

    Qui s’occupe de ce magazine ? Bon parce que si c’est comme Fixé Magazine (la mise en page était vraiment naze de chez naze).
    6,5euro c’est bien parce que c’est des hipsters qui font acheter ça pour lire au coin café en garant leur fixe juste à côté, histoire de pas trop se la péter.
    Bon, je vais quand même me le procurer pour voir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s