Le dernier voyage de Maryse Lucas

Un an après la disparition de sa mère, Maryse Lucas, l’artiste Artus de Lavilléon décide de respecter les dernières volontés de celle-ci : disperser ses cendres dans la rivière de son village natal dans le loir-et-cher. C’est en pignon fixe qu’il effectue ce “dernier voyage” accompagné de son ami photographe David Ledoux pour sa part en vélib. C’est l’occasion pour les deux acolytes de faire des rencontres, d’écouter les récits de personnes ayant partagé la vie de Maryse, artiste et globe-trotteuse invétérée qui a vécu sa vie comme elle l’entendait.

Il n’est donc pas question de Fixed Gear ici, mais d’un témoignage touchant, parfois dérangeant dont je vous invite à découvrir quelques extraits juste après.

Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s