Steel magazine #1

Bon ok, c’est pas la nouvelle la plus fraiche du moment, mais je souhaitais quand même parler de ce nouveau magazine que beaucoup d’entre vous ont probablement déjà dû lire ou au moins feuilleter. Il faut dire que ça fait un moment qu’on l’attendait. Entre le numéro polémique de Fixé (#4) et le numéro 5 annoncé sur leur blog mais finalement jamais sorti, de l’eau (et beaucoup d’encre) a coulé sous les ponts. Si Steel a longtemps été annoncé comme le successeur de feu Fixé, il s’agit en fait d’un tout autre magazine : nouvelle équipe, nouveau contenu, nouvelle direction artistique. On regrettera d’ailleurs le manque de communication à ce sujet, notamment pour les abonnés de Fixé qui se sont pris une belle pilule. Si l’équipe de Steel a su réagir, quoiqu’un peu tardivement, en proposant notamment l’envoi d’un T-shirt aux anciens abonnés, je trouve incroyable et assez inadmissible le silence dont a fait (et fait encore) preuve l’équipe de Fixé. Cela étant dit, voici mon avis objectif sur ce 1er numéro.

La première impression est vraiment excellente. C’est propre, le papier d’une excellente qualité, ce qui soyons honnête est de plus en plus rare dans la presse, et le sommaire ma foi fort alléchant. La ligne éditoriale est clairement orientée fixed gear avec de nombreux focus sur les acteurs de la scène Française (big up Surplace ;)) et internationale et des reports sur les principaux évènements tricks, bike polo et race de ces derniers mois. Le choix des articles est bien fait et le contenu assez riche, ce qui est plutôt plaisant. Là où il y a une véritable valeur ajoutée à mon sens, c’est à travers les articles apportant une note historique à notre passion. L’édito est d’ailleurs clair à ce sujet « Steel s’intéressera à son passé et proposera des rubriques historiques diverses et variées. Le vélo ne date pas d’hier et a encore de longues années devant lui ! ». Vous y apprendrez ainsi les origines Françaises du vélo, mais surtout, plusieurs articles vous plongeront dans le passé avec notamment l’interview de Tomity, star de Keirin fraichement retraitée, un report sur la célèbre course de l’Eroica, le superbe portfolio de David « Shady » Perez dont je vous avez déjà parlé ici et enfin la rencontre de Tanabe San, le célèbre artisan cadreur des vélo Kalavinka dont l’atelier semble renfermer tant d’histoire. Bien entendu, les accros du shopping ne seront pas en reste avec une sélection de matos, textile et accessoires liés à la pratique du fixed gear.

Au final, j’ai pris vraiment beaucoup de plaisir à lire ce magazine. Il propose un vrai contenu, ce qui en fait son atout principal, ainsi qu’une très belle mise en page sur un support de qualité. Les quelques fautes de frappe et l’actualité parfois dépassée de certains articles sont à mettre sur le compte de l’exercice difficile du 1er numéro. Alors oui, il y a tout le ramdam qui accompagne sa sortie (cf. incidents évoqués plus haut) et chacun à son opinion sur le sujet mais quoi qu’il en soit, je ne peux que vous inviter à soutenir Steel, car ce sont de tels projets qui font grandir notre passion. Good luck guys !


Cet article, publié dans Other, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s